Leybold, partenaire de l'équipe Swissloop

Compétition SpaceX : la capsule Hyperloop de l'ETH Zurich entre dans le troisième round.

Les étudiants de l'ETH Zurich ont remporté la médaille de bronze au concours SpaceX de l'entrepreneur américain Elon Musk avec leur concept Swissloop face à des milliers d'autres équipes. A l'été 2018, les Suisses pourront à nouveau faire leurs preuves lors de la prochaine manche avec leur capsule améliorée. Le projet Swissloop est soutenu par Leybold GmbH. Le pionnier du vide soutient grâce à son savoir-faire en matière de vide, les projets Hyperloop, une technologie révolutionnaire depuis 2015.

Reste à savoir si Mars sera colonisée au cours de la vie d'Elon Musk. En ce qui concerne les utopies du fondateur de Tesla pour de nouveaux modes de transport révolutionnaires et le parcours de grandes distances par voie terrestre, sa vision a déjà pris des formes concrètes. Et l'enthousiasme avec lequel ses employés et ses sympathisants du monde entier participent à l'innovation sous le nom illustre d'Hyperloop témoigne de l'attrait de ses idées.

A travers le vide à 1 000 km/h

C'est l'une des raisons pour lesquelles des équipes du monde entier travaillent depuis 2017 sur des prototypes de capsules à grande vitesse. À l'avenir, les gens pourront voyager à travers des tubes sous  vide à une vitesse d'environ 1 000 kilomètres à l'heure. Une équipe d'étudiants de l'ETH Zurich a adapté l'idée du transfert de courrier tubulaire au transport de passagers. Les concepteurs, physiciens, informaticiens et ingénieurs mécaniques autour de Luca Di Tizio, CEO de Swissloop, ont pu se faire une place de choix face à un millier d'autres équipes lors de l' "Hyperloop Pod Competition 2017".

Médaille de Bronze pour la capsule Swissloop

À la fin de l'été 2017, ils ont d'abord été sélectionnés comme l'une des 27 équipes parmi les 1 200 équipes universitaires inscrites et avaient été personnellement invités par Elon Musk sur le site d'essai SpaceX de Hawthorne à Los Angeles. C'est là qu'ils ont pu présenter leur capsule.

Le succès reflète de la qualité de leur concept : la capsule Swissloop blanc neige a remporté une troisième place exceptionnelle. Au vu du classement, malgré quelques difficultés de démarrage mineures, tous les membres de l'équipe se sont montrés très enthousiastes. L'équipe de Swissloop a été la première à se risquer lors d'un essai de conduite à gaz froid.

 

Glisser à travers le tube

La persévérance et la motivation avec lesquelles les étudiants de l'ETH ont travaillé à l'amélioration de leur concept sont à nouveau récompensées : depuis février 2018, il est clair que Swissloop est officiellement qualifié pour le concours Hyperloop Pod Competition 2018. Et ce concours aura également lieu au siège social de SpaceX en Californie. Du 15 au 21 juillet, Swissloop travaillera en étroite collaboration avec les ingénieurs de SpaceX et de Boring Company pour valider les derniers développements de leur projet et tester la capsule Swissloop afin de s'assurer que celle-ci glissera en toute sécurité à travers le tube sous vide. La finale, lors de laquelle seules les meilleures équipes s'affronteront, aura lieu le 22 juillet 2018.
 

Excellente performance

"Nous sommes très heureux de participer à la finale et nous tenons à remercier l'ETH Zurich et nos sponsors pour leur soutien", déclare Luca Di Tizio, directeur général de Swissloop et étudiant de l'ETH. Sponsor et pionnier du vide, Leybold, qui est impliqué dans les projets Hyperloop depuis sa création, s'est également réjoui de la performance des concepteurs/fabriquants de Swissloop.
 

Des partenaires durables sont nécessaires

Leybold s'engage sur ces projets puisque le sujet est véritablement lié à son activité. Le spécialiste du vide voit un grand potentiel à cette technologie et est convaincu que son engagement accélérera le succès du projet Hyperloop. "Le défi de créer quelque chose de fondamentalement nouveau qui révolutionne les moyens de transport traditionnels nous motive naturellement énormément ", souligne Johan Van der Eeken, directeur général de Leybold.

Des entreprises comme Leybold sont prédestinées à mener à bien de tels projets grâce à leur riche expérience dans le domaine de la technologie du vide. Et vice versa, les chefs de projet chez Hyperloop et Swissloop choisissent des partenaires forts comme Leybold pour faire de ces idées visionnaires une réalité.

Système auto-suffisant en energie

Le concept Hyperloop repose essentiellement sur la technologie du vide : le tunnel sous vide réduit massivement la résistance de l'air et permet ainsi une conduite en douceur à des vitesses allant jusqu'à

1 000 kilomètres à l'heure. En même temps, le tube offre suffisamment d'espace pour l'implantation de panneaux solaires. L'énergie nécessaire pour maintenir le vide peut ainsi être obtenue à partir des modules situés à la surface des tubes à vide.

Le système est alors autosuffisant en énergie, ce qui n'est pas seulement visionnaire, mais durable.