SOGEVAC Neo D validée par l’Institut des Matériaux Jean Rouxel

La pompe rotative à palettes offre plus d’ergonomie et d’efficacité en laboratoire

L’Institut des Matériaux Jean Rouxel de Nantes (IMN) est l’un des centres de recherche français les plus prestigieux dans le domaine des sciences des matériaux. Grâce aux avancées scientifiques de plus de 200 chercheurs (chimistes, physiciens et ingénieurs matériaux), l’Institut apporte une contribution significative à l’optimisation des procédés industriels dans de nombreux domaines de haute technologie. A Nantes, plusieurs équipes recherchent de nouveaux matériaux dans des domaines d’application pionniers tels que la physique des matériaux et des nanostructures, le
plasma et les couches minces, le stockage électrochimique de l’énergie des piles à combustible, les batteries pour véhicules électriques, les matériaux innovants en optique, le photovoltaïque et la métallurgique.

Le vide, élément indispensable à la R&D

La technologie du vide joue un rôle stratégique important dans la poursuite du progrès technique de ces disciplines. L’IMN est toujours à la recherche de la meilleure technologie du vide, tout en tenant compte des contraintes financières croissantes de la recherche publique en France. Leybold apporte depuis de nombreuses années une contribution importante à ces applications en physique, chimie et technique d'analyse. Entre autres choses, un système d'expérimentation sous vide poussé UNIVEX, plusieurs pompes turbomoléculaires, des systèmes sous vide poussé TURBOLAB et divers instruments de mesure de Leybold y sont notamment utilisés pour la recherche.

SOGEVAC NEO D 25 à l'essai

Jusqu'en 2016, l’Institut achetait des pompes à palettes lubrifiées TRIVAC pour ses besoins en vide primaire. "Début 2018, avec l'équipe de développement produit, nous avons identifié l’IMN comme le partenaire idéal pour la phase de beta test de la nouvelle pompe SOGEVAC NEO D ", explique Nicolas Perray, ingénieur commercial chez LEYBOLD France. L'objectif était clairement défini : "L’innovante SOGEVAC Neo D est capable de concurrencer les pompes à palettes  compactes, telles que les TRIVAC dans les laboratoires".

SOGEVAC Neo D installée sur une boite à gants dans l’un des laboratoires de chimie de l’IMN (Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel)

SOGEVAC Neo D installée sur une boite à gants dans l’un des laboratoires de chimie de l’IMN (Institut des Matériaux de Nantes Jean Rouxel)

Nombre illimité de cycles de tests

L'Institut des Matériaux et Leybold ont décidé conjointement de tester la SOGEVAC NEO D 25 dans des chambres expérimentales, dites boîtes à gants, en laboratoire de chimie. Le défi majeur : l'application nécessitait un retour récurrent à la pression atmosphérique. La SOGEVAC NEO D pouvant facilement absorber ces chocs atmosphériques, permet d'effectuer un nombre illimité de cycles de tests. Les pompes précédentes ont souffert de cette application : la qualité de l'huile était altérée lors de l’utilisation de solvants pendant la régénération du filtre. Et surtout, les émissions sonores étaient trop élevées pour les personnes travaillant en laboratoire.

Fonctionnement silencieux et fiable

Les résultats des tests beta ont parlé en faveur de la SOGEVAC NEO D 25 et satisfont l'utilisateur à tous égards : Toute l'huile reste dans la pompe et est propre. Les utilisateurs n'ont plus besoin d’en changer. Le feedback du personnel du laboratoire est également clair: la pompe est si silencieuse que personne ne pouvait dire si elle était en fonctionnement. La NEO D, fiable, peu polluante et silencieuse, a été saluée à l'unisson comme la meilleure pompe à vide à palettes du marché.

L’IMN , pleinement satisfait, a passé commande. "C'est la pompe idéale pour remplacer les pompes existantes, en particulier pour des applications comme celles-ci nécessitant un filtre d'échappement", résume Frank Petitgas, expert du vide.

De meilleures conditions de travail et plus de productivité

A l’avenir, dans les laboratoires de chimie de l’Institut des Matériaux Jean Rouxel, l’ensemble de l’environnement de travail bénéficiera du calme et de la tranquillité, d’un temps de fonctionnement accru et d’une meilleure qualité de l’air. Ces conditions de travail ergonomiques, adaptées aux personnes et à leurs besoins, améliorent le bien-être, l’attention et finalement la productivité et la satisfaction des employés. “Nous
sommes ravis que notre innovation technique avec ses caractéristiques puisse apporter une contribution aussi positive au transfert de technologie entre la recherche et l’industrie“, déclare Nicolas Perray de LEYBOLD France.