Leybold fête son 170e anniversaire

Traditionnellement, les entreprises ne peuvent être durables que si elles sont innovantes. Leybold a réussi à combiner tradition et innovation au cours de son histoire. Dans cette optique, nous sommes fiers de célébrer cette étape importante en fêtant notre 170e anniversaire en 2020.

Les fondements de la réussite

Sans le travail inlassable et l'engagement de plusieurs générations d'employés dévoués, cet anniversaire n'aurait pas été possible. L'homme d'affaires Ernst Leybold en a posé les bases en 1850, lorsqu'il a quitté Rotenburg ob der Tauber pour s'installer à Cologne et y fonder sa première entreprise. D'abord comme commissionnaire et transitaire de verrerie médicale, de pots de pommades, de thermomètres et de balances ; il a élargi sa gamme de produits en 1854 pour y inclure des appareils physiques, pharmaceutiques et chimiques. Leybold a finalement vendu son entreprise en 1870, bien qu'elle ait continué à fonctionner sous le nom de E. Leybold's Nachfolger.

Une coopération bénéfique

Le cortège triomphal de la technologie du vide a commencé en 1906 grâce à la collaboration du Dr Wolfgang Gaede, professeur de physique à Karlsruhe. L'éthique de travail de Gaede était caractérisée par l'efficacité : "Si je poursuis une idée par intérêt scientifique, je trouve toujours une invention." La coopération entre Leybold et Gaede a donc été bénéfique, elle a entre autre produit des innovations qui sont encore très importantes aujourd'hui, comme l'invention de la pompe à air moléculaire, le principe de base de la pompe turbomoléculaire (1911), et l'utilisation de la pompe à diffusion (1913). Les pompes à diffusion n'ont pas de pièces mobiles - leur principe de fonctionnement est basé sur des propulseurs de vapeur et permet un fonctionnement fiable et nécessitant peu d'entretien. Ces machines fiables et robustes sont encore utilisées dans des applications aujourd'hui. Le dispositif de lest d’air de Gaede pour le pompage efficace des vapeurs - breveté en 1935 - est encore utilisé dans de nombreuses applications aujourd'hui.

Une étape importante dans la technologie du revêtement sous vide

L'année 1913 marque le début de la métallurgie sous vide. À cette époque, le Dr Wilhelm Rohn, chef du laboratoire d'essais physiques de la société W.C. Heraeus GmbH à Hanau, a mis au point un procédé de fusion de métaux de haute pureté sous vide. Interrompu par la Première Guerre mondiale, le "procédé de fusion et de trempe sous vide des métaux et des alliages" n'a pu être breveté qu'après la guerre en 1918. En 1931, Wilhelm Carl Heraeus a réussi à vaporiser des métaux sur du verre - une autre étape importante dans la technologie de revêtement sous vide.

Utilisation industrielle du vide

La même année (1931), le Dr Manfred Dunkel a pris la direction de la société Nachfolger de E. Leybold et l'a dirigée avec succès jusqu'en 1967. Cette période est déterminante, car la technologie du vide est de plus en plus utilisée dans les industries fleurissantes à cette époque. Par conséquent, des connaissances techniques et scientifiques alliées à des compétences de gestion étaient nécessaires pour transférer les résultats dans des applications d'ingénierie.

Le génie du vide et des procédés

La Metallgesellschaft AG et la Degussa AG ont obtenu des participations dans le Nachfolger de E. Leybold en 1948 et 1955. Cela a permis de créer des synergies, d'assurer le succès sur les marchés mondiaux et a conduit à une fusion de E. Leybold's Nachfolger et de Heraeus Hochvakuum GmbH en 1967. Il en est résulté un portefeuille bien diversifié de technologies du vide et d'ingénierie des procédés sous vide. La croissance s'est poursuivie grâce au développement de produits tels que les pompes cryogéniques à hélium liquide (1962) et les détecteurs de fuites à hélium. En 1963, les pompes à atomisation ionique ont été présentées pour la première fois.

Une croissance forte, des turbulences économiques

Les années 1980 ont été marquées par une forte croissance. En 1987, Leybold comptait environ 5 600 employés et réalisait un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de marks. Des changements fondamentaux dans la structure de propriété ont eu lieu la même année : la Metallgesellschaft AG s'est retirée en tant qu'actionnaire et W.C. Heraeus a également cédé ses actions. En conséquence, la Degussa AG est devenue l'unique actionnaire. Le siège de la "Leybold AG" et le secteur de la technologie des procédés sous vide ont été transférés sur le site de Hanau. La technologie du vide s’est installée à Cologne et le matériel pédagogique scientifique et technique à Hürth. Avec l'ouverture du rideau de fer en 1989 et le ralentissement économique des pays industrialisés occidentaux, la nouvelle Leybold AG a connu de grandes turbulences économiques. La société Degussa AG a donc vendu ses parts au groupe Oerlikon-Bührle (Suisse) en 1994. En 1995, la Leybold AG et la Balzers AG ont été fusionnées au sein du groupe Balzers et Leybold.

Focus sur les technologies des semi-conducteurs

En 1997, Leybold GmbH a fondé une filiale à part entière en Chine afin de profiter du potentiel élevé de cette région économique émergente et de la proximité avec la clientèle. En 2000, le groupe Oerlikon-Bührle a été rebaptisé UNAXIS, ce qui s'est accompagné d'une vaste restructuration en se concentrant sur les technologies liées aux semi-conducteurs. Cela a nécessité des innovations dans la technologie de fabrication auxquelles Leybold a répondu en ouvrant le nouveau bâtiment de production pour la technologie du vide poussé à Cologne en 2004. Soutenu par la croissance économique, le groupe UNAXIS a été rebaptisé "Oerlikon" en 2006. Leybold a opéré sous le nom d'Oerlikon Leybold Vacuum jusqu'à sa vente à Atlas Copco.

Acquisition par Atlas Copco

En 2016, la société suédoise Atlas Copco AB a racheté Leybold. Atlas Copco est un groupe multimarque qui compte des clients dans plus de 180 pays et environ 37 000 employés. Aujourd'hui, Leybold fait partie du secteur d'activité Vacuum Technique d'Atlas Copco. Atlas Copco s'appuie sur la force traditionnelle de la marque Leybold et complète le savoir-faire technologique innovant.

Synergie entre Atlas Copco et Leybold

Depuis 170 ans, Leybold - dont le siège est à Cologne, en Allemagne - développe et fournit des pompes à vide, des systèmes, des solutions de vide standardisées et personnalisées et des services pour de nombreuses industries. Aujourd'hui, Leybold est leader en tant que fournisseur de technologie du vide dans de nombreuses applications industrielles, telles que la métallurgie et la technologie de revêtement industriel.

La synergie entre Atlas Copco et Leybold dans le domaine des pompes à vide sèches industrielles et des pompes à vide à haute performance pour la science et la recherche a créé une plateforme technologique pour le développement de produits durables à haute performance pour les générations futures.

 

Ernst Leybold

Ernst Leybold