L’équipement de technologie du vide et de mesure d’Oerlikon Leybold démontre les ondes gravitationnelles prévues par Einstein

Environ 100 ans après, c’est un fait : Albert Einstein avait encore raison. Un siècle après que le physicien ait prédit l’existence d’ondes gravitationnelles dans le cadre de sa théorie sur la relativité générale, leur existence a maintenant été scientifiquement prouvée.

L’équipement de vide et de mesure d’Oerlikon Leybold Vacuum a fortement contribué à cette découverte des scientifiques américains et allemands spécialistes de l'espace digne d'un Prix Nobel. Voici ce qu'ils ont découvert : la gravité est créée car la masse entraîne une courbure de l’espace-temps.

Des astronomes dans le monde entier travaillent depuis un siècle sur l'image scientifique du « bruit de l’univers ». La courbure de l’espace-temps par les masses propageant des ondes gravitationnelles qui se déplacent dans l’univers – cela n’est qu'une hypothèse jusqu'à présent. Cependant, la mesure terrestre des modifications de longueurs d’ondes a été un succès. Pour cela, une technologie de mesure extrêmement sensible et une technologie du vide éprouvée de la société Leybold Vacuum à Cologne ont été utilisées. 

Les minuscules ondes qui se déplacent à la vitesse de la lumière n'auraient pas pu être découvertes sans un détecteur d'ondes gravitationnelles telles que le GEO 600 à l'Institut Max Planck pour la Physique Gravitationnelle, Allemagne. Le détecteur GEO 600 a joue un rôle stratégiquement important pendant la recherche. À Hanovre, des parties importantes des instruments ont été développées et testées, ce qui a ensuite permis aux deux grandes stations de mesure américaines LIGO à Livingston (Louisiane) et à Hanford (Washington) de trouver la preuve des ondes gravitationnelles d’Einstein.

Le LIGO mesure l’espace-temps avec deux tubes d'une longueur de quatre km, qui se réunissent sur le sol sous forme de conduite. La longueur des bras peut être surveillée de manière précise via un système laser à l’intérieur des tubes. Si une onde gravitationnelle traverse l’appareil, elle compresse et étend les bras à un degré différent. 

C’est uniquement grâce à la sensibilité très élevée des instruments de mesure qu’il a été possible de détecter des tailles d’environ dix millième du diamètre d'un noyau. Le GEO 600 contient également un équipement de mesure ainsi que des pompes à vide sèches de la gamme SCREWLINE fabriquées par Leybold Vacuum. En plus d’être faciles à utiliser et très précises, la technologie de mesure doit offrir a capacité opérationnelle très rapide ainsi que des temps de réponse courts. 

Afin de prouver l’existence des ondes gravitationnelles, des projets de recherche complémentaires ont été réalisés simultanément en Italie (VIRGO) et au Japon (KAGRA). En outre, ces deux installations de recherche étaient dotées de machines fabriquées par Leybold Vacuum – le détecteur d’onde de VIRGO dans la province de Pise a utilisé la technologie de mesure et les spectromètres de masse de Leybold pendant environ 15 ans. Et le projet KAGRA dans la ville japonaise d’Ida utilise le volume de système de vide le plus important au Japon. Oerlikon Leybold Vacuum y est représentée avec plusieurs systèmes de pompage SP250/RUVAC.

Les pompes à vide SCREWLINE sont des pompes à vide primaires à compression à sec dont le fonctionnement est basé sur le principe de vissage. La gamme de pompes robustes SCREWLINE a été conçue pour les exigences spéciales de la R&D ainsi que pour les applications industrielles. Leur conception innovante permet de les utiliser dans toutes les applications requérant des solutions d'aspiration fiables, compactes et faciles d’entretien. L'un de ses plus grands avantages, ayant joué un rôle majeur dans cette application, est le degré de flexibilité élevé pour des utilisations potentielles. Les connexions utilisant des brides universelles ou des flasques de serrage permettent de les intégrer facilement dans le système. À l’aide des accessoires disponibles, la pompe peut être adaptée à chaque exigence individuelle qui s'applique généralement aux applications de recherche. Ces pompes sont optimisées en les connectant aux pompes à vide Roots de la gamme RUVAC.

Le PDG d’Oerlikon Leybold Vacuum, le Dr. Martin Füllenbach, a déclaré : « Cette sensation scientifique illustre une fois de plus l’importance de nos solutions technologiques pour les applications de recherche fondamentalement importantes. Nous sommes également très fiers d'accompagner et d'aider les principaux instituts de recherche au cours des années à venir. »

Fiers, mais aussi heureux, étant donné qu'il est possible que ces découvertes reçoivent le Prix Nobel de Physique à l'avenir.